Coté Sud n° 186 décembre 2020 - figures libre

3. Akiko Ishigaki, la Dame (Œil, par Malura Torii. 4, La graphiste Françoise Oppermann a adapté les dessins pour l'édition du jeu. 5. Amazone, la Dame Pièce, par Karine Rougieî 6,7, Gérard Traquancli a dessiné l,oeil, synbole du regard contemporain. 8. Karine Rougien 9. Octave Vegas, le Roi Pièce, par Julie Dawid. 10. Fiaschi Sara, 11. La Révérence, le Roi Coquille, par Sara Fiaschi.

DANS LE CADRE DE MANIFESTA I3, THE AMERICAN GALLERY ET L'ASSOCIATION L,ARTPRENDTAIR ONT RÉINTERPRÉTÉ LIBREME LE FAMEUX JEU DE MARSEILLE, CRÉÉ PAR LES SURRÉALlSTES. SEPT ARTISTES CONTEMPORAINs ON IMAGINE CINQUANTE-QUATRE CARTES ÉPINGLANT NOS ENJEUX SOClÉTAUX. UNE NOUVELLE DONNE LUDIQUE? ÉSOTERIQUE, POÉTIQUE PAR Marie-Hélène Balivet

Marseille, 1941. Fuyant le régime de Vichy, de nombreux artistes affiliés au surréalisme sont confinés à la Villa Air-Bei par1'Américain Varian Fry, qui s'efforce d'organiser leur départ en bateau. Pour meubler l'attente, André Breton et ses amis créent collectivement un flamboyant jeu de cartes, inspiré du tarot de Marseille, dont ils revisitent la symbolique et les figures. Marseille, 2020. Dans le cadre de la biennale Manifesta 13, The American Gallery décide d'offrir à la ville une version contemporaines de ce célèbre compagnonnage artistique. Françoise Siffrein-Blanc et Françoise Oppermann. qui. à travers leur association L'artprend l'air, tentent depuis 2009 "de mettre "L'art. à la portée du plus grand nombre", sont chargées de recruter les artistes et piloter le projet. "Lorsque nous avons proposé à Gharcl Traquandi, qui aime jouer aux cartes, de participa. à la création d'un nouveau Jeu de Marseile, il q dit oui tout de suite ! ", raconte Françoise Siffrein-Blanc.
Le peintre reçoit la mission de revisiter le Joker et les emblèmes, car 1e monde a changé. Pour évoquer les préoccupations d'auiourd'hui, les couleurs traditionnelles sont remplacées: l,'œil symbolise l'l'omniprésence du regard ;la puce, la suprématie du numérique, 1a Pièce, l'échange perpétuel; la Coquille, la nature en danger
Autour de Gérard Tiaquandi, un commando de jeunes artistes marseillais (Claire Dantzer, Julie Dawid,Jérémie Delhome, Sara Fiaschi, Karine Rougier, Nayura Torii) se répartit, par tirage au sort, création des nouvelles figures. La cohorte de personnages fabuleux
imaginée par les surréalistes se mue en un défilé non moins chatoyant, où paradent héros et démons de notre époque: Thétys , ladéesse menacée de la fécondité marine, Roland Moreno, l'inventeur de la carte à puces, Akiko Ishigaki, la tisserande autarcique sur son île nippone....
"Nous n'avons pas voulu créer un objet figé, confient les créatrices de L'art prend l'air, mais un jeu pour tous : enfants, adultes, acharnés de la belote ou du mistigri, amoureux de l'art ou du mystère.

Pour se procurer
info@lartprendlait

© 2021 Sara Fiaschi | Design : juliedrnd
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram